Un an d'échange à l'Illinois Institute of Technology of Chicago, ou lorsque le petit marseillais se rend au pays de l'oncle Sam et de Burger King... Au fan de pied il est pas fada ce minot?! Peuchère, à aller tchatcher avec les Ricains pendant un an, il va nous revenir complètement chèvre. Enfin, lui au moins il se cague pas!

lundi 17 novembre 2008

Photo dégueu

Je ne serai pas très long ce soir parce que sinon certains vont trouver que je mets trop d'articles en ligne et n'arriveront pas à suivre le rythme. En plus mon pote Expo débarque demain à 13h à Chicago. Tout seul je suis déjà pas mal pour les conneries, mais lorsque je suis avec lui je ne vous dis pas! On en a fait des bêtises depuis la terminale. Promis je vous relaterai tout ça!
En fait je voulais juste vous montrer une photo
un peu trash que j'ai prise hier. Je vous rassure tout de suite: ce n'est pas la lèpre. C'est juste que j'ai la maladie du volley. Interdiction formelle d'aller plus loin dans la lecture de cet article (tu as entendu Léa;-)
Depuis que je suis à Chicago je ne joue pas des masses au volley. Les gars de IIT sont vraiment des truffes et les entraînements (enfin le moment où on peut monter un filet) ne sont pas terribles. Le seul moment où on s'amuse un peu c'est quand on va à Keating (le gymnase de l'université) avec Pierre. Mais avec la I Fest, le French Lunch, les mid-terms et les projets ça fait un moment que l'on ne s'est pas fait une bonne session volley ensemble. Pour palier à ce manque d'activité je vais à la salle de muscu de temps en temps (il va vraiment falloir que je fasse un article là dessus, je vous jure que vous allez bien vous marrer) et je vais à la piscine. Il va falloir que je fasse aussi un article sur la swimming pool parce que ça non plus c'est pas triste.

Bref, si vous posez l'équation suivante: 7 ans de volley + pas de volley subitement + piscine régulièrement vous obtenez ça:





J'avais remarqué que mes mains étaient étonnament flétries lorsque que je sortais de l'eau (ouais, Mathieu, j'y reste pas 5mn moi;-). Mais je pensais que c'était normal. Et puis petit à petit la peau a séché et hier en sortant de l'eau je n'avais plus que la moitié de mon épiderme! Sachant que la main droite pèle beaucoup plus que la main gauche, je suis tenté de dire que c'est le volley qui fait ça. A force de taper comme un sourd dans la balle, une pellicule de corne de 1mm s'est formée sur ma main droite alors que l'épaisseur doit être deux fois moindre sur la main gauche. Mais maintenant que je ne joue plus et que je nage quatre fois par semaine (tout de même hein!) et bien mon corps se débarrasse de ce qui ne sert plus.
Si un jour je recommence à jouer je vais souffrir des mains. Quand
je parle de "jouer", c'est de vraiment jouer, pas faire du pousse baballe avec les touristes de Chicago.
Allez, sur ces bonnes paroles pleines de gentillesse je me mets à mon lab report tout de suite, comme ça après c'est fiesta avec Expo!


7 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai pas compris Oo

Le Petit Marseillais a dit…

Too much French for you Piyush!

Léa a dit…

Enfaite le "j'ai pas compris" c'était de moi, mais j'ai oublié le pseudo =S

Le Petit Marseillais a dit…

Ah ben c'est du joli!

Léa a dit…

Mais mais mais...

Mathij a dit…

Dire que je te croise a la piscine mais que je ne t'ai jamais vu nager une seule fois ;-)

Le Petit Marseillais a dit…

Faut dire aussi que quand on se donne rendez-vous à 10h30 t'arrives à midi!... Je connaissais la demi-heure corse, mais maintenant je connais les 2h30 parisiennes!