Un an d'échange à l'Illinois Institute of Technology of Chicago, ou lorsque le petit marseillais se rend au pays de l'oncle Sam et de Burger King... Au fan de pied il est pas fada ce minot?! Peuchère, à aller tchatcher avec les Ricains pendant un an, il va nous revenir complètement chèvre. Enfin, lui au moins il se cague pas!

jeudi 26 mars 2009

Bulls et Big


En France on a une BD qui s'appelle Boule et Bill. Aux US les BD, les "comics" comme ils disent, ne sont pas très courantes. Il semble que la culture BD soit quelque chose de bien européen. Ils ne connaissent pas Tintin, pas Lucky Luke (ça se passe chez eux pourtant!!), pas Yakary (lui aussi il habite aux US!) et saperlipopette ils ne connaissent pas les Schtroumpfs! Bref, impossible de tenir une conversation BD avec un Ricain. En revanche ils ont le championnat NBA et les Mc Donald. Donc pas de Boule et Bill, mais des Bulls et Big (comprendre Bog Mac).
Voilà, comme mes mid terms sont passés et que je savais que je n'aurais pas trop envie de
bosser ce soir, j'ai acheter un billet pour aller voir jouer les Chicago Bulls. Il me semblait que passer un an à Chicago sans aller voir jouer les Bulls, c'était un peu comme... Passer un an à Marseille sans aller voir jouer l'OM! (Pour info, depuis 23 que j'habite Marseille je ne suis allé voir qu'un seul match;-). Mais je ne serais pas 23 ans à Chicago, enfin, j ene le pense pas. Donc ce soir je suis allé au United Center pour voir les joueurs au maillot floqué à la tête de taureau. Je ne regrette pas. Plus qu'un simple match de basket, un match de NBA est un véritable show, un peu à la façon du Super Bowl. Le temps de jeu est de 4 fois 12 minutes (soit moins d'une heure), mais vous rester dans les gradins pendant près de 3heures. Pourquoi? Parce qu'il ya beaucoup d'arrêt de jeu et que durant chaque temps mort et entre chaque quart temps vous avez droit à un show: dance, musique, démonstration... Sans oublier les cheer leaders (pompom girls).
Mais en ce qui concerne les cheer leaders, j'ai trouvé ça un peu décevant. On ne les voit pas souvent. Elles sont plus souvent assises sur le bord du terrain qu'en train de danser. Remarquer, à l'origine on achète
un ticket pour un match de basket, pas pour un show girls. Pour ce qui est des show proposés, cela dépend de vos goûts. Aujourd'hui c'était un thème "spanish culture". Donc si vous aimiez les danses espagnoles et mexicaines, ça allait. Si vous n'aimiez pas ça vous n'aviez qu'à prendre votre mal en patience et essayer d'entre apercevoir les pompom girls. Lorsque vous êtes joueurs, on ne vous demande pas d'aimer les animations ou les pompom girls, mais juste de patienter calmement sur le bord du terrain pendant que les autres font leur petit numéro. Ca ne doit pas être évident. Des fois ils doivent se demander: "est-ce que les gens viennent pour nous voir jouer, ou pour voir ces débilités? Sommes-nous les stars ou sont-ce ces rigolos?"
Dans toutes les animations, ce que préfère, ce sont les mascottes. Il y en a 2 ou 3 qui se trimbale sur les bords du terrain en faisant des âneries plus grosses que leur tête (et les mascotte ont de grosses têtes de Bulls). Ca m'éclate. J'aimerais bien être là-dedans! Vous pouvez faire toutes les bêtises que vous voulez (tant que ça reste gentil) étant donné que vous êtes payés pour ça. Allez faire un "big five" avec Dwayne Wade. Titillez Joachim Noah. Piquez la chaise à un col blanc du premier rang... C'est
certain qu je m'amuserais comme un petit fou. Je m'amuse déjà tellement rien qu'à les regarder! Je peux vous certifier que si un jour je reprends une activité volleyballistique en compétition, je choisirais un club avec une mascotte qui court dans tous les sens.
Le United Center est un gymnase immense. Ce soir on était 22000 spectateurs. Je pense que la capacité maximum est de 25000 places. Ca fait du monde. Lorsque les chauffeurs de salle demandent de faire du bruit et que tout le monde se met à gueuler comme un putois vos tympans prennent très très cher. Pendu en plein milieu de la salle se trouve un écran géant. C'est assez embêtant parce que vous ne savez pas où donner de l'oeil. Quelque soit la place à laquelle on se trouve on voit le terrain et les joueurs. L'écran n'est utile que pour les ralentis. Le problème c'est que pendant que vous contemplez le super drop de l'action précédente, le jeu continu sur le terrain et vous en ratez la moitié. En fait je crois que l'écran est tout juste bon à vous bombarder des pubs pendant les trois heures que vous êtes esquiché entre votre voisin de droite, celui de gauche, votre dossier et le dossier du spectateur assis devant vous. Je vous garantis qu'après un match de NBA en tant que spectateur vous avez autant, sinon plus, de courbatures que les joueurs (plus que les remplaç
ants, ça c'est sûr!).
Voilà, vous avez le compte-rendu de ma soirée. Un lecteur attentif va donc me demander "mais
quel rapport avec le Big Mac?" Très bonne question Monsieur, s'il vous reste un peu de cirage vous pourrez me faire mes pompes. Lors de mes premiers articles je vous disais que tout était payant aux US. Je maintiens cette opinion, mais avec quelques nuances. En effet, après 7 mois passés sur le sol américain j'ai trouvé des choses gratuites... Vous noterez que j'ai dit "gratuite" et non pas "pas payantes" (oui, je pense qu'il y a une différence entre ces deux façons de voir les choses". Ici si vous voulez motiver et attirer les gens vous faîtes une animation et vous ajouter "free food". Que l'activité proposée soit un ramassage d'ordures, un cours de tricot ou un match de foot US, les gens viendront. Je vous dirais même que certains viendront sans savoir de quoi il est question, mais juste parce qu'ils savent qu'ils trouveront de la bouffe. L'ASCE (American Society of Civil Engineers) fait des réunions régulièrement et à chaque fois la personne qui fait l'annonce durant notre cours spécifie "et aujourd'hui on aura des suchis et des cookies, donc venez nombreux". Ca fait sérieux tiens! Pour les Bulls c'est la même recette. Pour que les gens fassent du bruit durant le "money time" (lorsque tous les points deviennent très chers, vers la fin du match" on vous donnent un coupon à l'entrée où c'est noté "si les Bulls gagnent en marquant plus de 100 points, vous avez un Big Mac gratos". Moralité, lorsque les Bulls approchent les 90 et sont en tête, tout le monde se met à hurler. Sans aucun doute que certains veulent que les Bulls gagnent, mais beaucoup veulent juste le Big Mac. A vrai dire ils ont raison: un Big Mac va leur remplir l'estomac alors qu'une victoire des Bulls ne va pas changer leur vie. Les Américains seraient-ils terre à terre à ce point?

Ah oui, avec tout ça je ne vous ai même pas dit contre qui les Bulls jouaient: Miami Heat! Et ils ont gagné en scorant plus de 100 points. J'ai deux jours pour aller dans un Mc Do récupérer mon Big Mac... Vais-je le faire? Je vous dirai ça!



Course de Bulls. Si le numéro 2 gagne vous avez un café gratuit chez Dunkin Donuts. Criez!!

La Sears avec une luminosité superbe (à mon goût)


5 commentaires:

guillaume VIILLARD a dit…

Salut benoit,
Je viens juste de découvrir ton blog, je te promets d'y jeter un coup d'œil à l'occasion, j'ai confiance en ta prose et je suis sur que ce doit être un véritable régal à lire. J'espère que tout se passe pour le mieux à quand ton retour d'ailleurs?
Je voulais aussi te donner un lien qui peut te plaire (un copain de canoë qui voyage en Mongolie avec un vélo j'ai pensé que ça pourrait t'intéresser...) http://ulaanbaatar.blog.fr/
Sinon il y a de grande chance pour qu'une sortie canoë s'organise en juin dis moi si ça te tente
See you soon
guillaume

Le Petit Marseillais a dit…

Wesh Guigui!!! Comment ça va! Merci bien pour le lien. Tu peux être sûr que je vais regarder ça de près. Normalement je dois revenir en France courant juin. Une petite excursion canoë me tenterait bien, mais je ne sais pas si je monterais à Lyon d'ici la rentrée. On se tient au courant pour ça. Merci encore pour ton message. Ca me fait plaisir de te lire.
A plus!

Anonyme a dit…

Hi Benoit, je suis jeune fille au pair dans une petite ville de banlieue de Chicago et je viens de découvrir ton blog. J'ai lu ton article sur le match des Bulls et je sais de quoi tu parles: en janvier j'ai assisté à l'un de leur match: les américains ont vraiment une toute autre conception du sport:)
Sinon je suis tout à fait d'accord avec tes commentaires et critiques(tout à fait justifiées des américains...)
Mais profitons de notre séjour ici surtout qu'enfin il ne fait plus aussi froid!!!

Le Petit Marseillais a dit…

Oui, mais il pleut un jour sur deux:-) Ca fait plaisir de savoir qu'il y des gens qui lisent mon blog (je le fais un peu pour ça;-). Mais si en plus les lecteurs sont d'accord avec ce que je dis:-) Tu es dans une petite ville à l'ouest, au nord ou au sud? Ou à l'est, PLOUF, à non, pas possible! La seule ville que je connais est Elgin (je ne sais même pas si l'orthographe est correcte). A bientôt sur le blog... Et peut-être en vrai!

Anonyme a dit…

Hi, je suis a Downers Grove (ouest sud ouest de Chicago environ 20- 30 min de train). Il n' y a pas grand chose a part les centres commerciaux mais la vie en banlieue est plus calme que dans les grandes villes; je ne sais pas si j'aurais pu passer un an a Chicago, c'est sympa a aller visiter le weekend mais apres...C'est peut etre parce qu' en france je ne vis pas dans une grande ville meme si je fais mes etudes a Clermont FD.
C est vrai qu'il pleut souvent mais au moins tu n'as plus besoin de mettre 10 sweaters quand tu sors.desole pour l'abscence d'accent aujourd'hui j'ecris d'un clavier americain et je n'y suis pas vraiment habituee. a bientot et oui pourquoi pas en vrai car en 8 mois que je suis ici j'ai tres peu eu l'occasion de pratiquer mon francais